top of page
Stage hiver 2024

En partenariat avec Compétence culture et Emploi Québec

La pratique du câll
dans les danses de figures québécoises

Inscriptions terminées

*Prérequis: Le stagiaire doit avoir à son actif, un minimum de deux ans de pratique professionnelle en lien avec la danse, la création ou les arts traditionnels. Pour toute validation ou question, contactez-nous par courriel.

Dates et lieux

9-10 mars 2024 | Victoriaville

FORMATION

Cégep de Victoriaville

475, rue Notre-Dame Est, Victoriaville, G6P 4B3

Samedi de 9h00 à 18h30

Dimanche de 9h00 à 16h00

VEILLÉE DU SAMEDI SOIR

Centre Communautaire Saint-Norbert-d'Arthabaska

20 Rue des Loisirs, Saint-Norbert-d'Arthabaska, QC G0P 1B0

Ouverture des portes : 19h30

Début de la danse : 20h00

Description du stage
  • Durée: 15 heures

  • Coût: 150$ (+ frais administratifs de 5$)

  • Nombre de places*: 16

La formation abordera les différentes techniques de câll.  Au terme du stage, le stagiaire sera en mesure d’enseigner et de câller trois danses traditionnelles dans un contexte de veillée.

 

*En cas d'un trop grand nombre d'inscriptions, une priorisation pourrait être faite pour assurer une représentativité des groupes d'âges, des genres et des régions. Les confirmations d'inscriptions seront effectuées dans la semaine du 5 février.

Objectifs du stage
  • Comprendre la structure générale des danses de figure câllées au Québec;
     

  • Développer des compétences pédagogiques pour expliquer rapidement une danse et guider les danseur.ses dans un contexte de veillée traditionnelle;
     

  • Connaître le vocabulaire essentiel pour bien diriger une danse traditionnelle dans un contexte de veillée;
     

  • Connaître l’importance du rythme et du phrasé dans le câll pour orienter et dynamiser le câll;
     

  • Comprendre la relation interdépendante entre le câll, la musique et les musicien.nes et savoir comment intégrer les phrases de câll sur un air traditionnel québécois;
     

  • Raffiner son style, sa couleur et sa personnalité dans un contexte de câll afin de se distinguer dans son art;
     

  • Connaître les outils à sa disposition pour poursuivre son apprentissage de répertoire de danses traditionnelles et de la pratique de câll de manière autonome;
     

  • Avoir une connaissance globale de l’organisation des veillées pour savoir comment s’y intégrer, trouver des contrats adaptés à son niveau, se faire connaître des organisateurs, etc.;
     

  • Engager une réflexion sur les particularités et les enjeux spécifiques à la pratique du câll au Québec.

Professeurs et formations

Mentorat pratique des stagiaires
Réflexions sur les différents enjeux en lien avec la pratique du câll au Québec

Mentorat pratique des stagiaires
Contexte des veillées et structure des danses traditionnelles québécoises

Mentorat pratique des stagiaires
Contexte des veillées et structure des danses traditionnelles québécoises

Les professeurs seront accompagnés par trois musiciens tout au long du stage:

 

Biographies des formateurs

Prof 1
Prof 2
20221230-veillee-avant-veille-VMA_0514.jpg

Yaëlle Azoulay

Yaëlle navigue dans la danse depuis plus de 20 ans. Son parcours l’a amenée à devenir interprète/chorégraphe en gigue contemporaine ainsi qu’à enseigner dans de nombreux contextes à travers le monde, des États-Unis à l’Irlande en passant par la France et le Brésil. Elle perfectionne également depuis 20 ans le câll, l'art de faire danser les gens dans le cadre de veillées traditionnelles et de contextes variés d'animation. On a pu la voir caller en français et en anglais dans plus d’une trentaine de villes au Québec, en Ontario, en Nouvelle-Écosse, aux États-Unis, en France et en Irlande, en plus d’animer les foules des grands festivals du Québec. Son approche humaine, sa passion pour la danse et sa valorisation des initiatives de médiation sociale font sa marque dans le milieu.

crédit photo: Vitor Munhoz

386458233_1496715651093704_7039320777098805333_n.jpg

Érick Tarte

Erick Tarte danse depuis l’âge de 9 ans. Alors qu’il était assis dans un parc avec tous ses camarades de classe, il assiste à un spectacle présenté par la troupe Les Chamaniers de St-Hyacinthe. C’est alors qu’il découvre la danse folklorique.

Danseur, gigueur, câlleur, joueur d’os, chorégraphe, Erick a dansé avec Mackinaw (groupe hôte du Mondial des Cultures de Drummondville) pendant 15 ans. Il a fait tout près de 1000 spectacles et animations jusqu’à ce jour sur différentes scènes du monde : Allemagne,  Espagne, Etats-Unis, France, Hongrie, Suisse, Yougoslavie et bien sûr au Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Ontario, Québec). En 1999 il est nommé Membre à vie de Mackinaw.

Il participe à plusieurs camps Danse-Neige offert par la Société de Promotion des Danses Traditionnelles Québécoises (SPDTQ). En 1992, on le demande une première fois pour diriger un atelier du camp portant sur les danses de la région de Drummondville, recueillies lors d’une recherche ethnographique de Monsieur Normand Legault. Il anime par la suite des ateliers de gigue pour débutant et avancé.

Avec l’Association Québécoise des Loisirs Folkloriques (AQLF), devenu le Réseau Québec-Folklore, il siège tout d’abord sur le comité du Festival Provincial. L’année suivante il deviendra membre de l’association et aussi membre du conseil d’administration,  en siégeant toujours sur le comité du Festival. Quelques membres du comité décident alors de créer le spectacle du samedi soir qui se veut être le spectacle donné pour les membres de l’association. Erick fait donc les chorégraphies et l’enseignement des danses du spectacle. Il a été Président du Réseau de 2011 à 2014.

Erick participe à son premier stage de câll en 1987 avec Luc Laroche. Par la suite il commence à câller lors d’animation avec l’ensemble folklorique Mackinaw. Depuis ce temps il câll un peu partout au Québec, aux Veillées du Plateau à Montréal, à la Grande Rencontre (SPDTQ), aux veillées du Domaine Maizerets (CVPV), et aussi des veillées organisées par les différents comités régionaux de l’AQLF et festivals. En 2018 il participe à la Veillée de l'avant-veille au Club Soda de Montréal et au festival La Virée de Carleton-sur-Mer. Sans oublier les veillées de Mémoires et Racines, Chants de Vielles et Chantez-vous bien chez nous. En 2023 il est invité à caller et giguer lors de l’émission télé La Virée Trad présentée sur Télé-Québec.

Erick enseigne présentement la danse traditionnelle québécoise et le câll à l’École des Arts de la Veillée de Montréal.

Call Plateau 15-10-2022.jpg

Gérard Morin

Gérard a baigné dans l’univers folklorique des veillées de danse familiales, sur le chemin de la Côte Georges à St-Henri-de-Mascouche.  C’est là, du haut de l’escalier, qu’il a observé son père caller et qu’il a par la suite dansé avec ses tantes, oncles, cousins et cousines le Quadrille de Mascouche.

Il possède une formation en électrotechnique de l’UQAM : Baccalauréat spécialisé en enseignement professionnel (électrotechnique) complété d’un Brevet d’enseignement. Toutefois, l’enseignement dans ce domaine ne l’a pas éloigné de sa passion pour la musique et la danse traditionnelles.
Il a assumé la fonction de président de l’AQLF Richelieu-Yamaska à Granby de 1992 à 2001.  Il y animait les veillées de danse et a permis à certains jeunes musiciens et danseurs de s’exprimer devant public lors de galas et spectacles de danse.
Il a enseigné le call à la SPTDQ (Société pour la promotion de la danse traditionnelle) de 2000 à 2007.  Il a été secrétaire administratif pour cet organisme de 2003 à 2007.
Il a été animateur calleur pour les Danseurs et Musiciens de l’Île Jésus de Laval de 2001à 2016.  Il est présentement membre du CA de l’AQLF Rive-Nord où il anime la « P’tite Veillée de Terrebonne ».
Il a participé comme calleur à plusieurs évènements de danse traditionnelle dans différentes régions du Québec, au Canada, aux USA et en France.
Gérard a développé un style unique : une voix rassurante et posée, des instructions précises et un vaste répertoire qu’il alimente continuellement encore aujourd’hui.  En symbiose avec un call énergique, Gérard préfère les danses aux figures dynamiques et avec déplacements multiples.

Photo_Nic Bab.jpeg

Nicolas Babineau

Œuvrant sur la scène musicale traditionnelle québécoise, Nicolas Babineau est un multi-
instrumentiste et un ingénieur de son apprécié pour sa musicalité sensible et versatile. Formé en violon classique au Conservatoire de Musique de Trois-Rivières, il a également étudié les
musiques folk et jazz auprès du violoniste Tommy Gauthier. C’est cependant l’univers musical
des violoneux traditionnels québécois, leur style inimitable et leur répertoire d’une richesse
insoupçonnée, qui inspire aujourd’hui sa démarche au violon. À la guitare, Nicolas est un
accompagnateur reconnu pour son approche minimaliste d’une concision remarquable. Son duo avec le violoneux montréalais Alexis Chartrand, qui met en valeur les mélodies héritées des violoneux du XXe siècle, s’est produit au Québec, dans le reste du Canada, aux États-Unis et en Suède. De nombreuses formations telles que le Yves Lambert Trio, La Bottine Souriante et Réveillons! ont profité de sa virtuosité au violon, à la guitare et à la mandoline, lors de concerts donnés au Canada, au Chili, en Espagne, en France et aux États-Unis. Depuis la réalisation de son premier album à 13 ans, Nicolas a participé à la prise de son, au mixage et à la production d’une quinzaine d’albums de musique trad, folk et pop. En 2022, il participe comme ingénieur de son et musicien à la création de l’album Reine de Papier de l’autrice-compositrice Jordane. Co-réalisateur des deux albums de Babineau/Chartrand, d’un album en duo avec Jean Duval et de l’album Le Tranino d’Alexis Chartrand et Colin Savoie-Levac (Rosier), Nicolas s’inspire de son passage par la musique classique pour capturer l’immédiateté de performances réelles, sans édition, et proposer des enregistrements prisés pour leur « ambiance feutrée et intimiste », ce qui « permet de porter attention aux moindres détails ».

Carmen-Guerard-accordeon.png

Carmen Guérard

Carmen Guérard, est native de Montréal, plus précisément du Plateau Mont-Royal où elle habite toujours. Dans les années ‘70, Carmen décide de reprendre l’accordéon de son père et de poursuivre une longue tradition familiale datant de son grand-père maternel, acadien, un fameux violoneux.


Elle a suivi des cours d’accordéon avec Jean-Claude Bélanger, qui lui a fait connaître Philippe Bruneau. Sous l’influence de ce grand accordéoniste et compositeur, elle a acquis le style précis et inspiré de « la petite accordéon ».

 
Carmen a donné plusieurs concerts et ateliers en Europe et aux États-Unis et a contribué à la réputation de la musique québécoise à l’international, où les pièces qu’elle a enseignées continuent de circuler. Elle enseigne l’accordéon à l’École des arts de la Veillée depuis 20 ans.


Elle joue surtout pour faire danser lors de soirées de danse câllées ou d’animations auprès de divers publics. Elle joue aussi depuis quelques années avec la chanteuse Monique Jutras et fait partie du Tradorchestre qui déambule dans les rues de Montréal et d’ailleurs depuis 2 ans, pour son grand plaisir.

Pascal Gemme_Buste.jpeg

Pascal Gemme

Pascal Gemme est un des musiciens traditionnels les plus reconnus au Québec et membre du trio Genticorum depuis plus de 20 ans. 

Il a été interpellé en très bas âge par les airs de violon et les chansons qu'il entendait dans sa famille en grandissant et s’y est totalement consacré à la fin de ses études en musique. En plus d'effectuer de la collecte de répertoire de chansons et de mélodies, il est aussi un prolifique compositeur/arrangeur de musique traditionnelle. 

Pascal se produit sur scène principalement avec son trio Genticorum et enseigne le violon en groupe dans plusieurs festivals, camps musicaux et établissements d’enseignement à travers le monde depuis une vingtaine d’années. Il donne également des ateliers de perfectionnement individuels pour les professionnels.  La transmission des savoirs traditionnels qu’il a collectés depuis les derniers 25 ans lui tient fortement à coeur.

Prof 3
Prof 5
prof 6
Nico
bottom of page